Blessé grave : la Cemaat : rapport d’évaluation des dégâts 8

28.07.2016 ovipot.hypotheses.org
Traduit par: Isabelle Gilles / ovipot.hypotheses.org/14382
Orjinal Metin (tr-17/12/2014)

L’article original a paru dans le quotidien Habertürk le 17 décembre 2014 sous le titre “Hasar tespit raporu-8 Cemaat ağır yaralı”.

La guerre entre le gouvernement AKP et la confrérie Fethullah Gülen a été rendue publique à l’occasion de l’opération anti-corruption du 17 décembre 2013. J’ai réalisé le premier rapport de cette série le 20 décembre 2013. Le dernier à ce jour remonte au 21 avril.
Son titre était « La guerre s’est-elle finie sur la défaite de la Cemaat ? » Environ 8 mois plus tard, un des coups les plus sérieux portés jusqu’à présent prouve que les hostilités ne sont pas finies. Des organisations comme Bank Asya, Kimse Yok Mu?, suivis du quotidien Zaman et du groupe de presse Samanyolu sont pris pour cible, ce qui nous montre à la fois que l’avantage est depuis longtemps dans les mains du gouvernement et que la Cemaat n’a pas encore perdu. Mais il est certain qu’elle a essuyé de lourdes pertes. Les aspects les plus saillants peuvent être résumés comme suit :

Crise de confiance en soi
Aux premiers jours de l’opération du 17 décembre, les membres de la Cemaat étaient très confiants car ils exécutaient un plan mûrement préparé visant à déstabiliser le gouvernement ou plus exactement le Premier ministre Recep Tayyip Erdoğan. Or, les allégations de corruption n’ont pas suffi à le renverser. Au contraire, lors des élections locales et présidentielles, loin de l’affaiblir, elles l’ont renforcé.
Depuis qu’Erdoğan est devenu président de la République, il s’est engagé dans une guerre totale et les membres de la Cemaat, qui ont intériorisé le surnom de « parallèle » et ne se sont plus départis de l’attitude défensive qui leur tient désormais lieu de stratégie. Le fait qu’ils n’aient pas répliqué aux coups successifs qui leur ont été portés a érodé leur confiance en eux.

Contraint de rechercher un nouvel allié
Les dynamiques internes au mouvement Fethullah Gülen et ses efforts pour tenir debout ne s’expliquent que partiellement par les attaques portées par l’État. En plus de cela, la Cemaat s’est efforcée de rallier les sympathies de gauche en vue de créer un front pluriel anti-AKP avec des slogans tels que « la presse libre ne se musèle pas », « si tu te tais maintenant, un jour ton tour viendra » ou encore « tous solidaires contre le fascisme ». En omettant les partisans de la « liberté de la presse », on ne peut pas dire que la Cemaat ait réussi à recruter beaucoup de monde.
En revanche, le fait que les soutiens extérieurs plus nourris et efficaces – mais à nouveau sous la bannière de la liberté de la presse – soient venus de l’Occident est extrêmement révélateur.

Orgueil et manque de force de persuasion
Une première explication réside dans le fait que des tiers n’ont aucune envie de subir les foudres du pouvoir en place (càd d’Erdoğan). Mais il y a un autre aspect : les acteurs qui pourraient s’allier à la Cemaat contre l’AKP/Erdoğan ont, dans un passé pas si lointain, eu de sérieux démêlés avec elle voire même ont été ses victimes. Il est intéressant de voir que durant l’année qui vient de s’écouler la Cemaat a éludé la confrontation avec son passé en dépit de nombreuses exhortations. Si cela peur s’expliquer par la posture orgueilleuse « nous, nous ne commettons pas d’erreur », une autre explication est peut être à chercher dans le fait que pour la Cemaat, faire face honnêtement aux torts qu’elle a causés peut apporter de l’eau au moulin des accusations d’« État dans l’État ». Cependant, un seul tweet d’Ahmet Şık posté le 14 décembre 2014 a réduit à néant l’orgueil de la Cemaat.

Amateurisme en matière de résistance
Aux premiers jours du processus du 17 décembre, c’est l’aile « non civile » de la Cemaat qui a frappé mais n’a pas réussi dans son entreprise et s’est fait largement neutraliser par la purge de l’état. Depuis un certain temps, c’est l’« aile civile » qui occupe le devant de la scène, cependant la Cemaat est à la peine puisqu’elle n’a aucune culture de la « désobéissance civile » ou de la « rue ». Encore plus important : dans la guerre que lui a déclarée l’État, la Cemaat est attaquée sans ménagement sur ses flancs civils et « non civils » car ils sont présentés comme inextricables.
Dans l’état actuel des choses, la Cemaat est gravement touchée. En train d’être expurgée de l’appareil d’État, elle court le danger de perdre le vivier et la source de revenus que sont ses établissements (écoles, entreprises).
Dans le rapport de demain, nous examinerons la situation du point de vue de l’AKP/Erdoğan.




Destek olmak ister misiniz?
Doğru haber, özgün ve özgür yorum ihtiyacı
Bugün dünyada gazeteciler birer aktivist olmaya zorlanıyor. Bu durum, kutuplaşmanın alabildiğine keskin olduğu Türkiye'de daha fazla karşımıza çıkıyor. Halbuki gazeteci, elinden geldiğince, doğru haber ile özgün ve özgür yorumla toplumun tüm kesimlerine ulaşmaya çalışmalı ve bu yolla, kutuplaşmayı artırma değil azaltmayı kendine hedef edinmeli. Devamı için

YAZI DİZİSİ
1 Guerre Cemaat-gouvernement : rapport d’évaluation des dégâts 1 21.07.2016
2 Erdoğan est l’homme à abattre : rapport d’évaluation des dégâts 2 22.07.2016
3 Gülen s’est tu, la paix prévaut : rapport d’évaluation des dégâts 3 23.07.2016
4 Les mauvais jours commencent pour la Cemaat : rapport d’évaluation des dégâts 4 24.07.2016
5 La Cemaat et le gouvernement retardent la confrontation finale : rapport d’évaluation des dégâts 5 25.07.2016
6 La Cemaat et le gouvernement peuvent-ils faire la paix ? Rapport d’évaluation des dégâts 6 26.07.2016
7 La guerre s’est-elle finie sur la défaite de la Cemaat ? Rapport d’évaluation des dégâts 7 27.07.2016
8 Blessé grave : la Cemaat : rapport d’évaluation des dégâts 8 28.07.2016
9 Le « commandant en chef » Erdoğan contre la Cemaat : rapport d’évaluation des dégâts 9 29.07.2016
10 La lutte pour le pouvoir a pris fin, c’est l’hallali pour la Cemaat : rapport d’évaluation des dégâts 10 30.07.2016
11 En utilisant son aile civile pour faire bouclier à ses fonctionnaires, la Cemaat commence à perdre sur tous les fronts : rapport d’évaluation des dégâts 11 31.07.2016
12 Guerre Erdoğan / Gülen – rapport d’évaluation des dégâts 12 01.08.2016
13 Cette fois, est-ce la fin pour Fethullah Gülen et sa confrérie ? Rapport d’évaluation des dégâts 13 04.08.2016
21.07.2017 Türkiye’de Yahudi karşıtlığı
15.08.2016 Un reportage du 28 décembre 1986 – les Fethullahçı, le groupe religieux qui a réussi à infiltrer l’armée
11.02.2016 Hesabên herdu aliyan ên xelet şerê heyî kûrtir dike
29.08.2015 Interview with the Director of Religious Affairs Mehmet Görmez on Salafism, ISIS and Turkey (full text)
05.05.2015 CHP-şi Goşaonuş Sthrateji: Xetselaşi Coxo Phri-Elişina Mualefeti
03.04.2015 Djihadisti I polzuyutsya globalizatsiey I stanovitsya yeyo jertvami. Polnıy test intervyu s jilem kepelem
31.03.2015 Die Staatskrise und ihre möglichen Auswirkungen auf den Lösungsprozess
10.03.2015 Aya Ankara Az Kobani Darse Ebrat Khahad Gereft?
08.03.2015 La esperada operación de Mosul: ¿Combatirá Ankara contra el Estado Islámico (de Irak y el Levante)?
18.07.2014 Ankarayi Miçin arevelki haşvehararı

Tous les articles (10)
15.08.2016 Un reportage du 28 décembre 1986 – les Fethullahçı, le groupe religieux qui a réussi à infiltrer l’armée
04.08.2016 Cette fois, est-ce la fin pour Fethullah Gülen et sa confrérie ? Rapport d’évaluation des dégâts 13
01.08.2016 Guerre Erdoğan / Gülen – rapport d’évaluation des dégâts 12
31.07.2016 En utilisant son aile civile pour faire bouclier à ses fonctionnaires, la Cemaat commence à perdre sur tous les fronts : rapport d’évaluation des dégâts 11
30.07.2016 La lutte pour le pouvoir a pris fin, c’est l’hallali pour la Cemaat : rapport d’évaluation des dégâts 10
29.07.2016 Le « commandant en chef » Erdoğan contre la Cemaat : rapport d’évaluation des dégâts 9
28.07.2016 Blessé grave : la Cemaat : rapport d’évaluation des dégâts 8
27.07.2016 La guerre s’est-elle finie sur la défaite de la Cemaat ? Rapport d’évaluation des dégâts 7
26.07.2016 La Cemaat et le gouvernement peuvent-ils faire la paix ? Rapport d’évaluation des dégâts 6
25.07.2016 La Cemaat et le gouvernement retardent la confrontation finale : rapport d’évaluation des dégâts 5